Vous parcourez les archives de bilan.

Photo du profil de CG

par CG

Le premier bilan

13/10/2012 dans prépa 1ère année, prépa 2ème année, tout public

Lyon et la Saône en octobre

Le mois d’octobre est à présent bien installé : les images de la ville ensoleillée se font plus rares. Et surtout, les vacances de la Toussaint approchent, synonymes de journées plus courtes, de pluies abondantes, d’une entre-saison froide et sans intérêt…
Désoeuvrées, ces vacances ? Sûrement pas pour les étudiants ! L’heure est au premier bilan et aux révisions.

Des résultats parfois décevants

Les étudiants ont eu en octobre leurs premiers résultats en mathématiques… parfois décevants, notamment pour ceux qui viennent d’entrer dans l’enseignement supérieur. Au sortir du lycée, l’adaptation est difficile. Certains étudiants, à l’université, sont confrontés au double cours amphi+TD et se sentent déroutés. D’autres, en prépa, trouvent que le volume de travail est énorme et que la quantité de connaissances à assimiler est insurmontable.

Une année bien entamée

Tous ces obstacles et ces déboires sont courants : il ne faut trop pas s’en affliger. Mais il ne faut pas non plus les ignorer. A la Toussaint, entre un sixième et un quart de l’année est écoulé, beaucoup plus pour ceux qui présenteront des concours au mois de mai. Il est bien tard pour tout reprendre à zéro mais il est encore temps de revenir sur de bons rails.

Un bilan objectif

Reprenez objectivement vos succès et vos échecs en mathématiques depuis la rentrée et posez-vous la question : pourquoi ? Pourquoi est-ce juste ? Pourquoi est-ce faux ? Pourquoi ma solution n’a-t-elle pas été retenue ? Pourquoi n’ai-je pas su répondre ? Pourquoi n’ai-je pas appliqué la bonne méthode ? Pourquoi n’ai-je pas appris les formules importantes ?

La solution MATHPRIM’

Vous savez que MATHPRIM’ peut vous aider à trouver la réponse à vos questions. Contactez MATHPRIM’, demandez conseil. Si vraiment vous vous sentez submergé et que la période écoulée n’est pas du tout assimilée, un stage individuel intensif aux vacances de Toussaint peut apaiser vos mauvaises impressions. Si vous êtes inquiet pour la suite du semestre, pour les DS à venir ou pour les examens partiels, n’hésitez pas à demander un soutien régulier pendant quelques semaines.
En aucun cas il ne faut vous décourager !

Aller à la barre d’outils